Jump to content
No_Face

Je suis mauvais au roulage.

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je joue les avions allemands mais je ne sais toujours pas faire de roulage. J'ai du mal à gérer ma vitesse et surtout, à tourner (la roulette de queue est déverrouillée). Quelle est votre technique ? A combien de RPM commence t-on à rouler ? Doit-on jouer avec la manette des gaz en permanence ? Comment tourner efficacement sans finir par tourner trop vite et abimer ses ailes au sol ? 😥

 

Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Il faut mettre suffisamment de gaz pour mettre en branle l’appareil, mais une fois qu'il a commencé à bouger, tu diminue tes gaz, juste au niveau qui permet de continuer à avancer.

 

Pour les corrections de trajectoire, il faut anticiper le contre pour ne pas se faire embarquer, et faire un donuts. Il faut que tu contres avant d'avoir ramené ton avions à la position que tu souhaites. Mais même avec l'expérience, cela arrive que l'on se fasse piégé.

 

Attention au sens du virage, car d'un côtés tu tourneras plus facilement, ce qui fait que tu partiras plus facilement en donuts.

 

L'utilisation des freins différentiels (pour les allemands) du palonnier est indispensable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai le meme probleme , mais avec le P38, j'arrives pas a ce que la roue du nez soit synchronisée avec mes dérives....POur les autres avions, j'utilises les freins de la roue droite/gauche selon le cas..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis étonné de vos problèmes avec le P38, car en général, les avions à train tricycles sont les plus simple pour taxier.

 

Par contre, je ne comprend pas bien ce que vous voulez dire en parlant de synchronisation entre la roulette avant et les dérives.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les conseils.

Avec l'entraînement il y a du mieux même si je suis loin d'être propre. Il m'arrive encore que l'avion s'emballe et fasse un 180°, à la limite ce n'est pas trop grave, mais quand ça casse un volet c'est déjà plus fâcheux. 😅

 

Parfois, lorsque je freine et que je suis à l'arrêt, j'ai le sentiment que pour faire avancer l'avion de nouveau, je dois mettre plus de puissance que la 1ere fois (exemple : la 1ere fois je dois monter à 2 000tpm, la seconde fois, après m'être arrêté je dois monter à 2 100~2 200).

 

Puis j'ai encore tendance à trop corriger (ce qui aggrave) mais avec le temps, ça va bien finir par passer 😀

 

Ah si, une autre question ? En ligne droite, il faut ré-vérrouiller la roulette de queue ? La logique voudrait que oui mais comme l'avion part naturellement dans un sens et qu'en roulage ma vitesse est faible, j'ai du mal à corriger cela, du coup je préfère rester avec la roulette libre même si je fais des zigzags moches 😁

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si vous cassez un volet, je dirais que vous êtes trop rapide. Car même si vous partez en donuts, dans la majorité des cas, vous faites juste un tour sur vous même. Attention aux spitfire qui sont plus limites, et qui eux touchent plus facilement. J'ai toujours du mal à l'atterrissage avec eux pour contrer l'effet de couple, mais c'est aussi un manque de pratique de ma part. Toutefois, cet avion était réputé pour être capricieux.

 

Pour la roulette de queue, je fais tout mon roulage en mode déverrouillé. Une fois au point fixe, je la reverrouille (pour les avions qui ont cette option). Cela aide pour le décollage, mais il est important de bien se positionner en parallèle par rapport au bord de piste.

 

Attention au verrouillage, certains avions verrouille la roulette dans la position où elle est (190 de mémoire, sous réserve de vérification, qui lui possède un mode de verrouillage particulier). il est donc important de prendre le réflexe de la vérouiller aprés avoir fait un ou deux mètre en ligne droite. Cela évitera des déconvenues.

 

Pour la correction, la grande erreur est de corriger trop tard. Ce qui à tendance à devoir faire une grosse correction, et en général, on fini par zigzager sur la piste.

 

Si vous voler toujours avec le même avion, à un moment, vous corrigerez naturellement l'effet de couple, en mettant du pied avant de lancer l'avion.

 

Parfois, en fonction de la surface, en effet, vous devez mettre plus de gaz pour faire bouger l'avion.

 

Si j'ai le temps ce weekend, je vous ferez une vidéo.

 

Sur quel type de terrain (herbe, terre, dure, PSP) avez vous des soucis, et quel avion allemand précisément ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui oui, la casse de volets est du à une vitesse excessive quand "l'avion s'emballe". Vitesse trop élevée + tour sur soi-même = casse. J'utilise souvent les freins pour corriger la trajectoire (en plus du palonnier) et je pense que parfois quand ma trajectoire est pas trop mal je relâche les freins, je prends donc de la vitesse, l'avion tourne naturellement, je tente de rattraper aux freins et palonnier mais je n'ai pas le réflexe de réduire les gaz (car j'ai une main sur mon joy' qui gère le palonnier (Saitek X52) et l'autre sur les touches pour les freins) ce qui conduits à cette perte de contrôle.

 

Pour répondre à vos questions, je me mets au multi, donc j'évite de trop changer d'avions. J'utilise principalement le Stuka. Je vole parfois également sur le bf 109 (en fonction des modèles dispo, ce sera surtout F-2 ou G-4) et un peu le FW 190 A-3. Les chasseurs (de même type) ont globalement le même comportement, seul les TPM changent je crois. Le FW a la particularité d'avoir le verrouillage de la roulette sur le manche (ce que j'aime bien).

 

Les pistes sont principalement en terre dure.

Edited by No_Face

Share this post


Link to post
Share on other sites

POur le P38, habituellement, sous Il2 Forgotten Battles, premier du nom, les dérives sont synchronisées avec la roulette du nez de sorte que si on tourne a droite, les dérives aussi font de meme...Mais si au moins je pouvais controler la roulette de nez avec mon joystick, ca aiderais, et comme , en vol , mon joystick controle mes dérives, donc au sol, la roulette devrait en principe obéir aux memes princiles...!!  😁

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'action sur la roulette avant n'est pas du 1 pour 1 il me semble (sujet à vérification), car si tu avais le même débattement que ta dérive, tu irais dans les choux à coup sur. Il faudrait que je vérifie sur le manuel de vol, si ce point est abordé.

 

Voici la vidéo pour le roulage et décollage en JU87D3. Les conseils sont aussi valable pour les autres avions.

 

 

Edited by Habu
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans doute, mais alors, comment controler le nez  sans les dérives ou les dérives sans le nez au sol...?? Je cherche toujours dans mes parametres .. A   suivre... Et merci pour la petite video..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu le controles avec ton palonnier comme tes dérives.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, à force d'entraînement et grâce à vos conseils et de la pratique, j'arrive depuis quelques jours à me débrouiller plutôt pas trop mal au roulage même si j'ai du mal à bien rouler au centre du circuit, petit problème d'estimation de la distance par rapport au bord 😅 et que j'ai encore un peu de mal à aligner l'avion sur la piste du 1er coup (j'ai tendance à tourner trop ou pas assez) du coup je m'aligne un peu en 2 étapes. M'enfin, je sais que ça viendra avec le temps.

Mais maintenant, je n'attends plus que les autres joueurs passent devant moi pour m'insérer dans le circuit (chose que je faisais pour éviter de les gêner).

 

Merci pour la vidéo, je suis sûr qu'elle aidera d'autre personne qui comme moi se posaient la question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...